Syrie

Vous êtes ici : Accueil > Voyages > Syrie

Syrie سوريا / sūriyā (https://fr.wikipedia.org/wiki/Syrie)

5 points clés :

Pays du Moyen-Orient situé sur la côte orientale de la mer Méditerranée, entre la Turquie, l'Irak, la Jordanie, Israël et le Liban,  à 4359 km de Paris, soit 16 h de vol minimum, (2 escales) jusqu’à Damas, la capitale.

République arabe depuis la proclamation de l’indépendance en 1946, après un mandat français de 16 années, la Syrie a été ravagée par la guerre depuis mars 2011. La reconstruction est en cours mais le pays souffre encore des conflits persistants entre les différents partis et forces d’opposition.

Le patrimoine culturel est  immense du fait de la succession de plus de 30 civilisations, (Assyriens, Égyptiens, Hittites, Araméens, Chaldéens, Palmyréens, Perses, Grecs et Romains, Byzantins, Sassanides, Omeyyades, Abassides, Fatimides, Seljoukides, Croisés, Ayyubides, Mamelouks et Ottomans). Quelques exemples pour l’illustrer :

  • Damas, une des villes les plus anciennes du monde continuellement habitée, fondée au IIIe av J.-C., redevenue capitale après 12 siècles, cumule les trésors historiques comme la grande mosquée des Omeyyades. Construite au VIIIe s., elle a remplacé une église dédiée à St Jean Baptiste, construite sur un temple romain dédié à Jupiter, lui-même à la place d’un temple assyrien dédié au dieu de l’orage, Hadad, (Assyriens, 1 700- 1 276 av J.-C.).1
  • Alep, la rivale de Damas et l’ancienne capitale : sa citadelle, construite à la période hellénistique par Séleucos Nicator 1, général d'Alexandre le Grand, détruite par les Mongols, reconstruite au temps des croisades, a servi de base militaire pendant la guerre. Elle n’est jamais tombée aux mains des rebelles pendant le siège, grâce à un tunnel secret relié aux souks, permettant d’approvisionner les 90 soldats présents.2
  • Apamée, Bosra, Palmyre, des cités antiques datant des II et IIIe av. J.-C., non sans une grande nostalgie pour Palmyre, la cité de la reine Zénobie, en partie détruite.
  • Le Krack des chevaliers, forteresse imprenable et témoignage de la puissance des Croisés, battus en 1271 par le sultan mamelouk Baybars, après une occupation de 129 ans.
  • Les sanctuaires chrétiens : la chapelle d’Ananie à Damas, le disciple qui a rendu la vue puis baptisé St Paul après sa chute sur le chemin de Damas ; Ma’aloula, le village où l’on parle encore l’araméen, la langue du Christ, lieu de pèlerinage sur le tombeau de Ste Thècle ; le sanctuaire de St Syméon le stylite, fondateur d’une forme d’ascétisme extrême, vivant sur une colonne de 18 m pour échapper aux pèlerins3 ; Sergiopolis ou Ressafe, le sanctuaire à la mémoire de St Serge martyrisé avec Bachus au Ve s.

------------------------------------------------

1 https://whc.unesco.org/fr/list/20/
2 Georges Malbrunot, À Alep, dans les ruines de la vieille ville dévastée Le Figaro, 27 décembre 2016.
3Jean-Pierre Sodini http://www.orient-mediterranee.com/spip.php?article920

------------------------------------------------

Notre voyage en 2009 : l’objectif principal, un pèlerinage sur les traces de Ste Thècle, et notre chance, l’ouverture au tourisme deux ans avant la guerre, en mai 2009, dans un climat d’accueil chaleureux de la part de la population et d’ouverture de tous les lieux culturels : le charme du dépaysement de l’Orient et des vestiges des civilisations passées d’une incroyable beauté.

Syrie