Parutions

Vous êtes ici : Accueil > Parution

Pauline de Flers a publié et participé à la publication
de plusieurs ouvrages culturels avec son époux Philippe.

Sainte Thècle première vierge et martyre Pauline de Flers

Editions du Cerf - Sept. 2019 - 438 pages
Edition papier
Edition numérique

Sainte Thècle

Première vierge et martyre
Pauline de Flers

Contexte : le résultat de vingt ans de recherches conjugales sur le terrain, mais aussi dans les bibliothèques et musées, terminées à la mémoire de Philippe de Flers.

Première vierge et martyre, un titre prestigieux dû à sa conversion au Ier siècle par saint Paul lors de son premier voyage à Iconium en Asie-Mineure, sainte Thècle survit à cinq tentatives de martyre pour témoigner de sa foi.
Aussi célèbre que la Vierge Marie jusqu’au Moyen Âge, célébrée par les Pères de l’Église comme saint Ambroise, saint Augustin et saint Martin de Tours, son culte rassemble l’Orient et l’Occident.
C’est à Ma’aloula, en Syrie, que se trouve son tombeau, en partie détruit par la guerre en 2013, mais ses reliques ont été disséminées jusqu’en Espagne. De nombreux monuments religieux et musées conservent des œuvres d’art la représentant. Elle a ainsi l’honneur d’un vitrail dans la cathédrale de Chartres et au Duomo de Milan, et demeure la patronne de la ville de Tarragone en Espagne.
Voici un destin de femme peu ordinaire : classée parmi les textes apocryphes, elle reste vénérée par trois pèlerinages en France et un immense culte dans le monde orthodoxe (cinquante-neuf lieux de culte au Liban).
Récemment remise à l’honneur par les anglo-saxons qui l’ont choisie comme tout premier modèle de la théorie du genre, avant Jeanne d’Arc, les recherches et publications à son sujet se poursuivent.

Une enquête au cœur des textes des plus anciens aux modernes, et un voyage sur ses traces à travers le monde méditerranéen, le Proche-Orient – en particulier la Turquie et la Syrie –, l’Europe, jusqu’aux États-Unis et au Canada.

Robert de Flers, Du théâtre à la coupole Philippe et Pauline de Flers

Editions Honoré Champion - Déc. 2013 - 240 pages
Edition papier

Robert de Flers, du théâtre à la coupole

Biographie, discours de Robert de Flers et hommages rendus
Philippe et Pauline de Flers

Contexte : la célébration du centenaire de l’Habit vert, un hommage au grand-père de Philippe de Flers.

Philippe de Flers nous raconte ici comment son grand-père est passé d’une académie de carton-pâte à la Coupole, en traversant la guerre en héros. Le miracle, chez Robert de Flers, c’est de tout accomplir, jusqu’aux actes les plus courageux, toujours en s’amusant », rappelle Pierre Barillet dans la Préface qu’il offre à cet ouvrage consacré à une figure inoubliable du théâtre. Personne n’a oublié en effet qu’en compagnie de Caillavet, Robert de Flers offrit  L’Habit vert, dont le succès immense, au cœur d’une œuvre littéraire très riche, ne l’empêcha pas d’être élu «habit vert» à l’Académie française. Bénéficier grâce à Philippe de Flers de souvenirs particulièrement précis, de documents précieux, qu’il s’agisse de textes ou de photographies, voilà qui est très émouvant. Il est rare de disposer ainsi d’un témoignage si fidèle. Aussi, grâce à Philippe et Pauline de Flers, était-ce l’occasion de publier, dans une deuxième partie, des documents moins accessibles, en l’occurrence le Discours de réception à l'Académie française de M. Robert de Flers, ainsi que le discours qu’il prononça à propos de La langue française et la guerre, daté du 25 octobre 1921. Enfin, dans une troisième partie, ont été rassemblés, tout aussi rares, les discours prononcés à ses obsèques par Louis Barthou et par Édouard Herriot, en y ajoutant les souvenirs de Francis de Croisset et d’Henry Bordeaux. On célébrait en 2012 le centenaire de « L’Habit vert » : cet ouvrage constitue un remarquable trait d’union, en route vers le bicentenaire !

Heureux couple d’explorateurs modernes, compagnons de voyages et de recherches, Philippe et Pauline de Flers se sont lancés dans une même quête d’histoire et de traces qui les a menés des forêts primaires de Madagascar aux gravures rupestres du Sahara, mais aussi à des manuscrits d’académiciens. Cette quête inspira à Philippe de Flers ce livre sur son grand-père, que Pauline acheva après sa disparition, dans un même élan de partage.

Sainte Thècle première vierge et martyre Pauline de Flers

Editions Gallimard - Août. 2010 - 336 pages
Edition papier

L’Académie française au fil des lettres

De 1635 à nos jours (Préface de Gabriel de Broglie)
Philippe de Flers et Thierry Bodin, participation Pauline de Flers

Contexte : une collection familiale d’autographes d’académiciens commentés par leurs confrères actuels et des écrivains ou spécialistes de l’académie.

Voici dévoilées, transcrites et commentées une centaine de pièces manuscrites remarquables, choisies parmi une collection entièrement consacrée aux quelque sept cents immortels ayant siégé à l'Académie française depuis sa fondation en 1635. Commencée vers 1830, mais connue à ce jour des seuls initiés, cette exceptionnelle réunion de lettres et documents autographes a été composée par six générations de marquis de Flers, avec un grand souci d'exhaustivité. Au fil des lettres se révèle une chronique vivante de la Compagnie, dans ses travaux quotidiens, son protocole, ses traditions, comme au travers des crises et querelles qui ont marqué son existence. On perçoit dès lors quels furent le dessein et l'évolution de l'Institution, ce qu'en ont attendu ses membres et candidats successifs ou ce que lui ont reproché ses détracteurs. S'y trame continûment une histoire des rapports complexes entre pouvoirs et littérature, élites et culture. Mais le spectre est large, la matière immense et rare. D'un document à l'autre, le propos et les enjeux varient : critiques, moraux, linguistiques, tactiques, politiques, sociaux, sentimentaux... On parle autant de science que de style, de finance personnelle que de désillusion amoureuse ; la tendresse succède à la véhémence, l'amertume à l'ironie, le compliment à l'aveu, le lyrisme à l'analyse. De sorte que, dans l'intimité de ces manuscrits d'exception, le lecteur se sent placé au plus près des moeurs, des préoccupations et des débats de la Compagnie, au coeur de ces réseaux qui, à chaque époque, se forment, rayonnent puis se distendent... Lieu de consécration, objet de convoitise ou de défiance, l'Académie française se donne ici telle qu'en elle-même, non comme une clôture mais comme un point de fixation et de rencontre des grandes aventures de l'Esprit.

Du Sahara au Nil, peintures et gravures d'avant les pharaons Philippe et Pauline de Flers

Editions Soleb*/Fayard - Déc. 2005 - 384 pages
Edition papier
Edition numérique

*Toutes leurs publications numériques sont très généreusement offertes : https://www.soleb.com

Du Sahara au Nil

Peintures et gravures d’avant les pharaons
Jean-Loïc Le Quellec, Pauline et Philippe de Flers

Contexte : des expéditions au cœur du désert grâce des guides experts, Samir et Wally Lama, puis Andras Zboray : une quête des gravures et peintures rupestres, accompagnée   et sublimée par un grand spécialiste et ami, Jean-Loïc Le Quellec, docteur en anthropologie, ethnologie et préhistoire.

De magnifiques photographies, un texte alerte et dense emmènent le lecteur dans le monde fascinant du Sahara oriental, aux confins de l'Égypte, de la Libye et du Soudan, au-delà des grandes barrières dunaires qui protègent l'un des berceaux de la civilisation pharaonique. L'aventure est omniprésente : par la magie des espaces, par l'évocation de leurs premiers découvreurs, par la démarche même des auteurs. Elle se double d'une réflexion savante sur cette culture des origines et ses résurgences dans la grande civilisation des bords du Nil.

De larges perspectives, très neuves, s'ouvrent sur les relations de l'Afrique présaharienne avec les grands fleuves, jadis considérés comme source unique des civilisations qu'ils ont abritées. Ils ne sont, en fait, que des creusets, dans lesquels sont venues se fondre de plus anciennes sociétés. Ces racines présahariennes profondes nous rapprochent des origines de l'Homme et mettent en lumière l'imaginaire de ces ultimes prédécesseurs des pharaons.

L'édition numérique interactive comprend l'intégralité des 384 pages de la publication imprimée et est enrichie d'une introduction de 36 pages de Jean-Loïc Le Quellec, qui fait le point sur les découvertes survenues depuis 2005 et sur les débats scientifiques en cours. Cette introduction comprend une biblibliographie actualisée.

L’Egypte des Sables Philippe et Pauline de Flers

Editions Mengès- Nov. 2000 - 238 pages
Edition papier

L'Égypte des sables

Une civilisation du désert
Pauline et Philippe de Flers

Contexte : un voyage d’une oasis à l’autre, et la fascination du désert sans arriver à y pénétrer.

L'Égypte s'étend aussi hors de la vallée du Nil, bien au-delà des oasis et jusqu'aux confins du désert, depuis si longtemps que les précurseurs de la civilisation pharaonique y ont vécu dès la préhistoire. Chasseurs, pasteurs et paysans de la première heure ont parcouru ces espaces splendides, encore vierges de toute autre empreinte. Ce livre nous entraîne à leur poursuite, à l'aube de la civilisation égyptienne, encore mal connue. De passionnantes recherches archéologiques entreprises par le département des Antiquités Égyptiennes, à qui de nombreux pays apportent leur coopération, ont permis de fabuleuses découvertes au fil du temps et tout récemment encore. La première partie nous emmène visiter le chapelet des oasis, s'égrenant du nord au sud : la lointaine et mythique Siwa, veillant sur le temple de l'Oracle consulté par Alexandre le Grand ; la noire Baharya, riche de l'or de ses momies ; la blanche Farafra, damier de canaux et de champs verdoyants à la lisière du fantomatique Désert blanc ; l'antique Dakhla, porte du désert, siège du Gouvernorat de la VIe dynastie, ville des potiers ; la vénérable Kharga, lieu d'exil, gardienne des cultures et des religions, seconde porte du désert. La deuxième partie nous fait pénétrer dans un univers hostile et redouté, le désert. Conjugaison de sables et de roches, la Grande mer de Sable et le massif du Gilf Kebir offrent des paysages sublimes, riches de souvenirs et pleins de mystère. C'est un étrange désert, gardien des traces, caravanes ou engins motorisés, mais jaloux du secret de l'oasis perdue. Un regard sur la vie des dunes, sur sa faune et sa flore d'exception, nous entraîne vers un désert nécropole, hanté par des monstres et des dieux maudits. En une époque lointaine, le passage d'un corps interstellaire aurait donné naissance à un minéral unique, le verre libyque, objet actuel de recherches et de controverses scientifiques. Cette civilisation du désert trouve son expression dans la culture des playas et sa signature dans un art pariétal original. Grâce aux magnifiques photos de Pauline et Philippe de Flers, et par la limpidité de leur texte savant, cette Egypte des sables nous devient familière, aussi bien dans l'aridité de son désert et la rondeur de ses dunes que par la douceur de ses oasis.

Madagascar, la grande ile Philippe et Pauline de Flers

Editions Denoël - Mars. 1996 - 120 pages
Edition papier

Madagascar

La Grande Ile

Contexte : le premier livre à quatre mains après une découverte et une exploration de Madagascar étalée sur plusieurs années.

Madagascar, la Grande Ile Rouge, est située dans l'hémisphère austral, sous la bienveillante vigilance de la Croix du Sud. A peu de distance de l'Equateur au nord, l'île est traversée au sud par le tropique du Capricorne. D'une superficie égale à celle de la France et du Bénélux, elle baigne dans les eaux chaudes de l'océan Indien, après s'être détachée du continent africain, il y a environ 150 millions d'années. Elle en est séparée à l'ouest, par le canal du Mozambique et à l'est, une fois dépassées les îles Maurice et de La Réunion, la première grande terre que l'on rencontre est l'Australie. Au sud, rien ne vient barrer l'horizon avant le continent glacial Antarctique. Madagascar, cinquième île du monde par sa superficie, possède une variété exceptionnelle de paysages, dont la seconde plus belle baie du monde à Diégo-Suarez, dans le nord. Ce livre rassemble des images qui veulent transmettre l'extraordinaire beauté de ce pays unique, paré de couleurs variées et plein de contrastes, de nuances et de subtilités, en dépit de la pauvreté qui y règne et des difficultés qui en découlent.

Autres manuscrits :

  • Mémoire d’Orthophonie : Exposé et critique de la Méthode Globale, 1964.
  • Thèse de Doctorat, L’exploration de l’espace chez l’enfant et aventure autour de trois montagnes, sous la direction du Pr Anzieu, Université de Paris X – Nanterre, nov. 1985.